Road trip Scandinavie : le choix du van

Comme avant chaque road trip, je me suis mise à lire tous les guides possibles afin de mieux connaître les pays que nous voulions visiter.

Mes guides lonely planet

Cette année, je vais fêter mes 40 ans et je rêve depuis longtemps de visiter ces beaux paysages froids. Mon barbu allant fêter lui aussi ses 2 x 20 ans quelques mois après moi, nous avons abandonné l’idée d’une grande fête au profit d’un voyage à 5 en Scandinavie.

Même si nous adorons notre tente de toit, je me suis vite rendue compte que la van Life était la meilleure solution d’hébergement pour ce nouveau périple et je me suis mise en quête d’une location. Mon choix s’est porté sur un Ford nugget que nous avons réservé pour 25 jours cet été chez Road Surfer.

Ford nugget toit relevable de chez road surfer

Pourquoi ce van et pas un autre ?

Le Ford nugget a une configuration bien différente des autres vans. En effet, il peut accueillir 5 personnes. Peu de vans proposent 5 places carte grise, donc trois vraies places avec ceinture !

J’ai surtout été séduite par le concept de « 2 espaces de vie ». Comme vous pourrez le voir si dessous, la cuisine se trouve à l’arrière du van, laissant ainsi disponible l’espace avec la table. Les enfants pourront jouer pendant que je cuisinerai. Je m’imagine parfaitement ☺️. Le toit relevable permet de se tenir debout sans probleme

Côté couchages, il y a un lit double dans le toit relevable et la banquette arrière se transforme en lit. Nous hésitons encore à prendre un matelas pour faire un lit pour Gaspard au niveau des sièges conducteur… Nous sommes encore en pleine réflexion !

Poursuivre la lecture de « Road trip Scandinavie : le choix du van »

Road trip en Ecosse : Glasgow

Nous avons réussi à mettre tous nos bagages dans notre mini coffre et nous sommes donc partis au petit matin.

Nous habitons à environ 45 min de Calais, ce qui nous a permis de réserver le Shuttle qui nous permet de rejoindre Folkestone en 30 minutes. Une vraie facilité et un moindre coût car nous en avons eu pour environ 125€ pour l’aller-retour pour une semaine sur place. Cela reste pour 7 personnes la traversée la moins chère et la plus rapide!

Nous avons mis pas loin de 10h pour rejoindre Glasgow. Nous avions réservé le Glasgow central skyline via le site de booking. L’appartement avait un côté excentrique très « Royaume-Uni » mais malheureusement il est peu entretenu, et n’a pas de table pour manger… à 7 c’était un peu compliqué… Par contre le gros plus de cet appart, c’est qu’il est situé juste à côté du centre ville, donc nous avons pu nous balader à pied et côté stationnement, un parking est à disposition pas très loin et ça, c’est vraiment un bon point. Il faut savoir que pour se stationner c’est l’enfer et cela coûte très cher !

Nous avions repéré plusieurs attractions à faire à Glasgow et nous avons opté pour Les bus Hop on Hop off pour nous déplacer. Vous pouvez écouter les commentaires en français et cela peut vous donner des idées d’arrêts que vous n’aviez peut-être pas prévus !
Nous avons choisi City Sightseeing Glasgow, les tarifs étant très intéressants car nous avons payé moins de 45€ pour 2 adultes et 3 enfants pour deux jours de trajets illimités. Les enfants jusque 4 ans inclus voyagent gratuitement. Comptez 22€ pour un adulte pour 2 jours, 20€ pour une journée et 12€ pour un enfant entre 5 et 15 ans. C’est très simple d’utilisation et quand vous montez dans un bus uniquement en anglais, un vrai guide vous explique la visite avec ses petites histoires à lui. Nous avons eu un guide écossais en kilt, côté dépaysement, nous en avons eu pour notre compte !

Nous avons particulièrement aimé le street art très présent dans la ville. La brique rouge donne vraiment une ambiance particulière dans cette ville que j’ai beaucoup aimée.

Nous avons commencé notre visite de la ville en allant rejoindre la place du centre ville de Glasgow pour prendre notre bus à environ 10 minutes de notre appartement.

PEOPLE’S PALACE : Notre première visite a été consacrée au musée de l’histoire sociale, un musée bien différent de ceux que nous pouvons croiser dans d’autres pays. Il se trouve dans le Glasgow Green et se nomme le People’s Palace (palais du peuple). C’est un musée relatant la vie des Glaswégiens de 1750 à nos jours à travers des expositions que j’ai trouvées très novatrices. L’entrée y est de plus gratuite pour tout le monde. Vous pouvez également visiter la serre attenante (winter gardens) qui malheureusement était en travaux quand nous y sommes allés. je la note dans les endroits à voir pour la prochaine escapade en Ecosse.

Un workshop était organisé pour les vacances d’automne sur le thème d’Halloween. Nous avons eu beaucoup de mal à motiver les enfants pour ressortir !

Poursuivre la lecture de « Road trip en Ecosse : Glasgow »

Family road trip en Ecosse : organisation

  • Comme vous avez pu le voir, depuis bientôt un an nous avons décidé de prendre la route pour visiter l’Europe.
  • Notre destination lors des vacances d’automne était toute trouvée : l’Écosse. Nous avons choisi cette destination pour plusieurs raisons :

    – Ce n’était pas trop loin de chez nous.

    – Nous allions pouvoir assouvir la passion de Zélie par rapport à Harry Potter (et la mienne par la même occasion).

    – Les highlands et les lochs nous faisaient rêver (j’ai trop regardé outlander 😅)

    Bien sur nous avons dû nous résoudre à laisser notre tente de toit pour partir en itinérant en choisissant 3 logements.

    J’avais pas mal potassé les guides Lonely planet , notamment celui sur l’Ecosse puis celui de Glasgow et celui d’Édimbourg.

    Notre itinéraire :

    • Jour 1 : Calais — Glasgow
    • Jours 2 et 3 : Glasgow
    • Jour 4 : Glasgow — Loch Lomond
    • Jour 5 : Loch Lomond — Édimbourg
    • Jours 6 et 7 : Edimbourg
    • Jour 8 : Edimbourg — Calais
    Poursuivre la lecture de « Family road trip en Ecosse : organisation »

    Un nouveau mode d’hébergement

    Après notre séjour en amoureux pour nos dix ans de mariage, nous avons été pris dans le tourbillon de liberté que nous avons découvert en revenant à un mode de voyage que nous connaissions étant enfants. Mon barbu comme moi avons fait de nombreuses vacances en tente avec nos parents.
    Pour ma part, je me souviens de ces moments en famille mais ce qui reste le plus ancré en moi, ce sont les longs moments pour monter et démonter cette fichue tente et surtout les orages en Ardèche, les tranchées interdites mais pourtant faites. La promiscuité ne m’a jamais dérangée, mes parents dans une chambre, nous, les trois sœurs dans l’autre.
    Nous avons donc cherché à revenir à ce type de vacances mais sans les contraintes qui nous viennent à l’esprit. La tente de toit est une vraie découverte. Très facile à ouvrir et à refermer, elle se fixe sur des barres de toit, comme un coffre de toit. Elle permet donc de s’arrêter facilement pour une nuit, d’être bien au sec en hauteur, le top!

    L’idée de l’achat d’une tente de toit a donc fait son chemin, pour allier notre plaisir de découverte et avoir un logement avec le moins de contraintes possibles. Nous avons opté pour une tente de toit de la marque TEMBO 4×4 . Nous sommes allés jusque Zaventem en Belgique, près de Bruxelles afin de découvrir le showroom proposé par Aventech 4×4 qui vous propose de découvrir les différents modèles de différentes marques mais dont les vendeurs dispensent de nombreux conseils avisés. En effet, l’achat d’une tente de toit demande réflexion, déjà de part son prix et surtout par rapport à l’utilité que vous souhaitez en faire.
    Nos critères étaient les suivants :
    – Montage et pliage rapides
    – Possibilité d’être à 5 sans passer par l’extérieur
    – Pouvoir nous déplacer sans difficulté comme si nous étions en voiture.
    – Une tente qui s’adapte à notre voiture. Pour rappel, nous avons un Fiat Freemont, l’équivalent du Dodge Journey.

    De plus, il existe différents types de tentes de toit :
    A toit dur. Elle se présente comme un coffre de toit mais après avoir visité le showroom, il est devenu évident que ce type de tente n’était vraiment pas la solution pour notre famille. En effet, nous avons 3 enfants et les tentes de toit comme celles de la marque James Baroud sont de belle qualité mais ne permettent pas d’être à 5 dans ce type de logement même si on peut mettre un auvent avec des cloisons latérales avec portes et fenêtres. Le sol restera celui de l’endroit où vous avez posé votre voiture…
    Dépliage porte-feuille ,ce que nous avons choisi. Nous avons tout de suite étaient sous le charme de la tente de toit TEMBO 4X4 modèle rooftop tente tourer 1,6m avec l’annexe. En effet, l’annexe se raccorde facilement à la tente de toit grâce à un système de fermetures éclair et cherry on the cake, l’annexe est composée d’un sol imperméable ce qui nous permet de mettre un matelas gonflable (nous avons opté pour celui de décathlon), ainsi les enfants peuvent dormir avec nous, la tente arrivant directement dans l’annexe.
    A gonfler (je viens seulement de le découvrir mais je ne pense pas que j’aurais choisi ce modèle surtout pour aller dans les pays scandinaves ^^) vous pouvez découvrir ce concept en cliquant ici. Je ne vous en parlerais pas plus car je ne me suis pas penchée sur la question quand nous avons décidé d’acheter notre tente.

    Poursuivre la lecture de « Un nouveau mode d’hébergement »

    Road trip au Danemark : ORGANISATION

    Jardin botanique et serre aux papillons à Copenhague

    Depuis toujours nous sommes attirés avec mon Barbu par les Pays Scandinaves, notre rêve étant de pouvoir faire un road trip en famille là-bas. Nous sommes sous le charme de ces pays où l’on dit que l’art de vivre est centré sur la famille et le bonheur.
    Après des mois de travaux suite à notre extension, j’ai eu besoin de quitter ce chantier, je n’en pouvais plus de ranger, de trier… Un place pour chaque chose et chaque chose à sa place… Je passais mon temps à rêvasser et à remémorer notre road trip en amoureux aux Pays Bas pour nos 10 ans de mariage.
    J’ai donc tanné, il faut bien l’avouer, mon barbu pour organiser, certes, un peu à l’arrache un road trip au Danemark. Il fallait bien commencer par un pays et après avoir fait la Hollande, j’avais de plus en plus envie de découvrir le nord de l’Europe.


    Et hop, ni une, ni deux, je me suis lancée à la découverte de ce pays via les guides Lonely Planet qui sont toujours pour moi le point de départ d’un nouveau projet de road trip car je les trouve bien faits, avec des endroits à voir et d’autres petites adresses que les auteurs des guides aiment bien.

    Mon barbu a tout de suite dit : « ça va coûter un bras, le coût de la vie est élevée dans les pays scandinaves » j’ai donc réfléchi à un mode d’hébergement qui pourrait palier à notre manque de budget… Nous avons opté pour une tente de toit car même si c’est un budget, elle nous appartient et nous permettra de faire d’autres voyages. Si vous n’avez pas lu l’article, il se trouve ici. Si vous cherchez une tente de toit, ou que vous souhaitez connaitre les différentes options de celles-ci, nous vous recommandons Adventech 4×4 à Zaventem en Belgique pour vous faire une idée ou de louer la nôtre ^^.

    Après avoir lu différents guides, blogs, suivi quelques comptes instagram, et bien sûr le site Visit Denmark, j’ai vite eu une idée des incontournables que je souhaitais visiter. Je me suis surtout rendue compte que le Danemark était un pays kids frienly car il faut savoir que de nombreuses attractions sont gratuites pour les moins de 18 ans, ce qui est une réelle économie avec 3 enfants.

    Notre itinéraire est donc le suivant pour 12 jours 11 nuits :
    – Jour 1 : France —– Brême en Allemagne pour un premier arrêt : 619 km de chez nous soit un trajet d’environ 6h30
    – Jour 2 : Brême —– Odense au Danemark : 421 km pour environ 4h20 de route
    – Jour 3 : Odense —- Copenhague : 167 km soit environ 2h de route avec un énorme pont!
    – Jours 4 à 7 : Copenhague
    – Jour 8 : Copenhague —- Arhus : 303 km soit environ 3h20 de route
    – Jours 9 et 10 : Aarhus —- Skagen : 228 km soit environ 2h30 de voiture
    – Jour 10 : Skagen —- Billund : 279 km soit environ 3h20 de route.
    – Jours 11 et 12 : Billund

    Pourquoi cet itinéraire ? Tout simplement car nous avons répertorié tout ce que la famille aimerait voir dans ce pays. Nous voulions un road trip où toute la famille pouvait y trouver son compte. Il est important quand on voyage avec des enfants et surtout dans un road trip qui va durer dans des conditions qu’ils ne connaissent pas de les inviter à préparer le voyage avec vous et de surtout essayer de les plonger dans les différentes attractions que présente le pays. Dans notre cas, nous n’avons pas eu aucun mal à décider nos enfants pour aller visiter le Danemark car nous avions visionné sur Netflix, un reportage sur la construction de la Lego House. Nos enfants étant fans des légos, ils ont tout de suite étaient enthousiasmés par ce voyage. Avec mon Barbu, nous avons décidé que ce serait la dernière étape de notre voyage car si jamais le voyage était un peu compliqué sur place, nous pourrions toujours faire patienter les enfants en leur disant qu’ils iraient à LégoLand et la Lego House en fin de séjour ^^.


    COPENHAGUE : Nous voulions bien sûr voir Copenhague après avoir suivi les aventures de Céline d’au détour d’un chemin et de sa famille car même si ce n’était pas la même saison, nous avons découvert à travers son récit ce que nous imaginions de cette capitale.

    ODENSE : Odense est la 3ème plus grande ville du Danemark. Elle est surtout le berceau de Hans Christian Andersen, célèbre auteur de la Petite Sirène, de la petite fille aux allumettes ou encore du conte de la Reine des neiges ! Cette ville, en travaux est un arrêt indispensable pour nous plonger dans l’univers onirique d’Andersen.

    AARHUS : c’est la 2ème ville après Copenhague. C’est une capitale culturelle et cette ville peut se vanter d’avoir quelques musées uniques au monde, tel est le cas du ARhoS où au sommet se trouve une gigantesque passerelle en forme d’anneau aux parois vitrées de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. On le voit de la moitié de la ville. Le Den Gamle By est quant à lui, un vrai voyage dans le temps et dans le Danemark d’autrefois !

    SKAGEN : C’est pour moi l’endroit que je voulais le plus visiter. A la pointe nord du Danemark se situe une plage où on peut mettre un pied dans chaque mer : la mer du Nord et la Baltique. Je rêvais de pouvoir faire ça, aussi j’ai rajouté cette étape à notre itinéraire qui nous faisait faire un gros détour mais que je ne voulais rater pour rien au monde. De plus la lumière dans cette région est fantastique. Je voulais aussi voir le phare Rubjerg Knude avant que celui-ci ne soit déplacé en octobre 2019. Ce phare a pour particularité d’avoir été construit en 1899 avec 3 maisons mais il n’a plus émis de lumière dès 1968 à cause de l’importante érosion et l’avancée du sable qui a commencé à l’ensevelir. Il faut s’imaginer que ce phare avait été construit à 200m à l’intérieur des terres ! Il était important pour nous de montrer ce phare à nos enfants, c’est beaucoup plus parlant que de l’expliquer.

    BILLUND : C’est la ville qui a vu naître LEGO. Aujourd’hui encore l’entreprise y a son siège. C’était un passage obligatoire dans notre itinéraire car la Lego House était le premier but de notre voyage. Nous avons donc décidé de clôturer notre séjour par la visite de Légo Land puis le lendemain de la Légo House. Un vrai terrain de jeux pour les enfants comme les parents !

    Nous avons prévu de faire le retour sans nous arrêter, ça risque d’être moins drôle mais finalement de chez nous le Danemark n’est qu’à 10h de route.

    Qui dit road trip avec des enfants, dit organisation, et encore plus quand nous souhaitons faire du camping. J’ai donc imaginé une organisation qui nous permettrait de trouver tout ce dont nous avons besoin en peu de temps et qui ne nécessiterait aucune perte de temps lors de nos arrêts, qu’ils soient de longues durées ou pour une nuit.

    ORGANISATION :
    J’ai opté pour un sac décathlon par personne avec un badge personnalisé sur chacun d’entre eux car il n’y avait pas de choix de couleur. Dans ces sacs, il n’y avait que le linge propre de chaque membre de la famille pour le voyage.


    J’ai ensuite acheté des caisses de rangement à Action pour avoir à portée de main tout ce dont nous allions avoir besoin :
    – une caisse nuit qui comprenait nos pyjamas et nécessaires pour dormir (les doudous, les veilleuses, les livres de chevets…)
    – une caisse cuisine, avec tout le nécessaire pour manger, les couverts, les assiettes, une carafe à remplir et 6 verres et des couverts en bambou que j’avais déjà à la maison pour éviter les problèmes de vaisselle, un petit réchaud et un ensemble de poêles et casseroles de camping.
    – une caisse remplie de chaussures afin de passer des tongs aux baskets sans tout retourner et surtout sans odeur… oui oui on commence à avoir des enfants avec des pieds qui sentent 😉
    – une caisse salle de bain où il y avait le nécessaire de toilette de chacun (une trousse de toilette par personne avec de petits contenants remplis avant de partir et des savons solides, du dentifrice et une brosse à dents, on s’est quand même partagé la brosse à cheveux !). Pour éviter l’encombrement et le problème de séchage de serviette, j’ai opté pour serviettes microfibre ultra compactes de Décathlon et pour le coup j’ai pu avoir 5 couleurs différentes ^^, elles ne prennent pas beaucoup de place et surtout elles sèchent très vite !
    – une dernière caisse avec les aliments qui ne se conservent pas au frais.

    Voici comment j’organise un road trip avec mes enfants. J’essaie de toujours penser au maximum, tout en me disant que je trouverai bien sur place ce qui me manque ou ce que j’oublie. On part au Danemark et on a l’essentiel, la famille, un toit et les duvets (oui oui la première fois j’ai oublié les duvets…)

    Et vous ? vous vous organisez comment pour partir en vacances en famille, entre amis, en amoureux? Dites moi tout !

    A très vite…

    Aurélie

    Un petit tour de l’autre côté de la manche : Leeds, un joli château anglais

    Un petit tour de l’autre côté de la manche : Leeds, un joli château anglais

     

    Vendredi dernier, nous sommes allés faire un tour de l’autre côté de la manche, un vrai bonheur et un bon bol d’air frais sous des couleurs automnales magnifiques. Il est vrai que nous ne sommes qu’ à 45 min de Calais, ce qui nous permet de partir à la journée. la traversée en eurontunnel  grâce au Shuttle nous permet de rejoindre Folkestone en 35 min. Il est vrai qu’il faut arriver avec 45 minutes d’avance pour pouvoir embarquer car il faut passer par les douanes avant de monter dans la navette. Je vous conseille d’aller faire un tour ici afin de connaitre les formalités pour entrer au Royaume-Uni. Peut-être que cela évoluera avec le BREXIT. Attention même les enfants doivent avoir les cartes d’identité ou figurer sur le passeport des parents. Le livret de famille n’est pas une pièce d’identité.

    Nous sommes souvent allés à Canterbury lors de nos derniers séjours. Mais nous avions envie d’en voir un peu plus dans le Kent. Notre choix s’est porté sur le château de Leeds.
    Même si l’entrée peut vous sembler un peu chère, il faut savoir que les billets sont valables 1 an et que le château organise de nombreuses festivités.

    Le parc est éblouissant, rien que la visite des jardins vaut le détour et avec la magie des couleurs d’automne c’était encore plus chouette. Nous avions oublié la poussette de Gaspard mais le parc déborde d’endroits à découvrir alors la balade se fait sans problème. Poursuivre la lecture de « Un petit tour de l’autre côté de la manche : Leeds, un joli château anglais »

    La suite de notre road trip : Delft – Rotterdam

    IMG_0841

    La suite de notre petit périple à deux. Nous nous sommes arrêtés à Delft, ville connue pour sa faïence et le peintre Vermeer. C’est un bon point de chute pour visiter Delft, Rotterdam et Gouda. Nous avons décider de camper ! A proximité de Delft, nous avons trouvé un petit camping, très loin de nos campings 4* de la côte d’Azur mais totalement charming et sauvage comme je l’espérais (je ne voulais pas faire un remake du film camping…) La camping Delflandhoeve est très sympa. L’accueil est convivial, on nous a même remis un petit classeur avec ce qu’il y avait à faire dans le coin et en français ! On plante sa tente là où on le souhaite, les chemins sont tondus, pour le reste la nature reprend ses droits. Un vrai retour aux sources. Le camping est quand même idéal pour se retrouver. Il n’y a rien à faire que de profiter l’un de l’autre, discuter et faire de nouveaux projets. Nous avons beaucoup aimé et nous allons essayé de camper avec nos enfants pour leur faire découvrir « autre chose »

    Je sais cela fait un peu camping sauvage mais même si côté look, je semblais un peu déplacée dans ce décor, j’ai beaucoup aimé. La tente 2s de Décathlon prend peu de place et est très facile à monter et démonter ! Le but étant de ne pas dépenser trop d’argent pour le camping, nous avons emprunter le matériel (merci à nos voisins pour la table). Je ne me suis pas embêtée et nous sommes partis avec nos oreillers et nos couvertures ! (note pour la prochaine fois : avoir un peu de vaisselle car là ce n’était pas pratique…)

    Delft est vraiment une petite ville très jolie. Nous avons aimé le calme, les couleurs, tous les petits clins d’œil à la faïence, ce joli bleu. Et j’ai même goûté une bière (bref… je n’aime toujours pas la bière…). Delft vaut le détour, on ne regrette vraiment pas notre passage et nos balades et c’est seulement à 20 min de Rotterdam !

    ROTTERDAM

    Changement de décor. Je n’étais pas vraiment persuadée que Rotterdam allait me plaire, mon homme lui, en revanche avait vraiment envie d’y faire escale. Et il avait raison. Je suis tombée sous le charme de cette ville ! Quel contraste avec Amsterdam ! Nous avons fait tellement de chose là-bas! Les couleurs, le mélange d’ancien et de moderne, l’art, le rétro, le Markthal ! Et cette ascension en haut de l’Euromast pour avoir une vue de Rotterdam à en perdre la tête.

    J’ai également flashé sur les maisons cubiques : Kubuswoningen, pour 3€ il est possible d’en visiter une. Ces maisons sont réellement habitées. Moi je les ai adorées… Damien n’en a pas vraiment été aussi fan que moi !

    Nous n’avions pas de guide pour Rotterdam et nous avons donc cherché sur quelques blogs, sur le site de holland.com et l’expérience de mes soeurs. Rotterdam est aussi connue pour le street art. Nous nous sommes servis de l’appli Rewriters – Street Art Route qui nous a permis de suivre un circuit permettant d’aller découvrir d’autres recoins de la ville et les sites de street art. Voici un aperçu de nos trouvailles, encore une autre facette de cette ville.

    Pour les amateurs de sushis, il existe en Hollande la chaîne de restaurant Sumo, nous avons beaucoup aimé le concept. Une heure pour commander ce que l’on souhaite, tout gaspillage est dû. Tout est très bon et pour 25€ par personne, franchement à la carte cela ne vaut pas le coup! Nous avons déjeuné dans celui du Markthal et si vous avez une grosse envie de manger asiatique, allez-y ! foncez !

    La fin de notre périple sera pour demain… Retour dans les Flandres, destination Bruges !