Été 2020 : yelloh Village le Soleil Vivarais, petit coin de paradis.

Été 2020 : yelloh Village le Soleil Vivarais, petit coin de paradis.

Situé sur une presqu’île à Sampzon, ce superbe Yelloh village à sa propre plage privée bien qu’il y ait un espace aquatique de folie.

Nous adorons visiter, alors le Yelloh Village le Soleil Vivarais est un excellent point de chute et d’amusement pour passer de belles vacances et visiter le sud de l’Ardèche, il est situé à proximité de Vallon Pont d’Arc.

LES ESPACES AQUATIQUES

Le complexe aquatique est juste extra pour toute la famille. Il y a deux piscines, une piscine avec une grande profondeur qui permet de nager et de profiter des jacuzzis et un autre espace aquatique totalement ludique avec des toboggans, des bassins de différentes profondeurs. Un régal de pouvoir se rafraîchir ainsi.

A ces espaces, il faut également remarquer la piscine intérieure où vous aurez accès librement aux aquabikes par exemple et un espace ludique pour les enfants avec des jets d’eau. Un bonheur pour les petits et les grands. Cette piscine est une ode au bien-être 😌 et à la sérénité.

Le village est vraiment bien entretenu et d’une propreté incroyable. Le protocole covid était vraiment bien mis en place et nous avons tout de suite été mis en confiance, dès notre arrivée avec un accueil très personnalisé. Et les petits bracelets rechargeables, nous permettant de ne pas avoir d’argent sur nous étaient très appréciables.

Nous nous sommes laissés surprendre à profiter de la piscine avec les enfants.

Poursuivre la lecture de « Été 2020 : yelloh Village le Soleil Vivarais, petit coin de paradis. »

Visiter le Nord : la Villa Cavrois

Mon barbu étant en vacances et faisant une pause dans les travaux de notre maison, nous avons profité du beau temps la semaine dernière pour aller visiter la Villa Cavrois qui se situe à Croix.

Pour vous situer un peu le contexte, il faut remonter dans les années 30, car oui, cette Villa a été construite durant cette période.

Riche industriel Roubaisien, implanté dans le textile de luxe, Paul Cavrois employait plus de 700 personnes. Il décida d’acquérir un terrain, plus excentré, « loin » des fumées des cheminées des usines. Rappelons que Roubaix est connu pour son passé industriel textile. Vous avez dû voir les grandes usines construites en briques rouges et leurs grandes cheminées. Un décor qui nous est très familier.

La conception de cette villa fût confiée à l’architecte Robert Mallet-Stevens. Cet artiste n’a pas uniquement conçu la villa mais il l’a pensée dans son entièreté, c’est-à-dire la Villa, les jardins, le parc et le mobilier.

Cette Villa a longtemps été appelée le château moderne. Quand on regarde de plus près les plans de celle-ci, on comprend mieux pourquoi. La villa est faite en symétrie et possède donc deux ailes, celle des parents, et celle des enfants.

Le grand vestibule (1 sur le plan) ouvre sur un grand salon (2) qui pourrait s’apparenter à un salon d’apparat. On y trouve aussi un escalier à volée droite offrant des vues sur le parc grâce à de grandes fenêtres en demi-cercle.

La cuisine

Elle est d’une modernité folle pour l’époque. Eau chaude, eau froide et même eau adoucie sont sur tous les éviers. Carrelée du sol au plafond, elle reflète un lieu très hygiénique, très novateur pour l’époque. Elle est également équipée de frigo, monte-plats… elle ouvre ensuite sur le bâtiment des domestiques qui est aujourd’hui fermé au public car il abrite tout ce qui est administration de la Villa.

La salle à manger des enfants

Salle à manger des enfants

Les enfants ne mangeaient pas avec leurs parents et avaient leur salle à manger dédiée. C’était courant dans les années 30 pour les familles bourgeoises.

La salle à manger des parents

Faite en marbre vert, la salle à manger des parents est, elle aussi, impressionnante. Les volumes, le choix des matériaux, les éclairages indirects, montre la modernité de cette villa.

Le salon

Poursuivre la lecture de « Visiter le Nord : la Villa Cavrois »

Une vraie chambre d’ado

Les enfants grandissent tellement vite et forcément en entrant au collège, Zélie a commencé petit à petit à changer de goût. Nous avons un peu laissé couler, car elle passait de la déco Harry Potter à la déco total look anglais… On a laissé décanter le truc pour ne pas avoir à changer trop vite la déco. On se laisse facilement attendrir… enfin surtout moi.

Dans un premier temps, nous avons fait un tableau d’inspiration avec ce qu’elle aimait vraiment. Après notre séjour en Écosse , durant les vacances d’automne, elle a flashé sur la déco écossaise et surtout ce mélange de bois et de vert très foncé. Cela rejoint également le côté très Hygge que prend la maison depuis notre voyage au Danemark.

Zélie est très manuelle et elle m’a aidée à repeindre son mur qui était à l’origine violine (oui j’aime ma fille de tout mon cœur car je déteste le violet et elle, elle adorait… mais pourquoiiiiiiii !). J’avoue que ça m’a beaucoup réjoui surtout que j’adore le vert. Les murs étaient forts abîmés et pendant que nous étions occupés avec les travaux du bas (cuisine et compagnie…), Zélie a fait elle-même les enduits de sa chambre (d’ailleurs je me demande si je ne vais pas lui laisser faire ceux de la salle de bain, tellement elle est douée !). Elle a également détapissé le mur face à la fenêtre.

Mon barbu l’ a aidée à tapisser pour rénover le mur qui avait été tapissé car il était vraiment en mauvais état… Nous avions mal dépoussiéré le mur quand nous avons mis les sous-couches de peinture quand nous sommes arrivés il y a 8 ans et forcement, c’était super tentant pour une petite fille de tirer sur la petite cloque formée… Finalement elle avait pratiquement retiré 1m2 de peinture…. grrrrr

Nous, nous y sommes tous mis et nous lui avons promis de finir sa chambre durant le week-end. C’est un pari que nous avons relevé facilement car nous avions déjà tout le matériel depuis décembre… Il faut donc avouer que c’était plutôt facile car Zélie nous avait drôlement facilité la tache. Comme je le dis souvent : « on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même » et ma Zélinette ne l’a que trop bien compris (même parfois bien trop bien compris…)

Nous avons donc fini de détapisser et nous avons enlevé le reste de peinture qui ne tenait pas depuis des années. Nous avons tout de même du mettre une toile de rénovation car sur les bandes de plâtre, là, la peinture tient très bien….

Je pense qu’on a bien réussi à suivre l’inspiration et les envies qu’elle avait pour cette nouvelle déco de vraie adolescente. Les jouets ne sont plus là. Il reste uniquement ses Légos harry Potter dont elle est fan et sa collection de POP uniquement Harry Potter également. Elle a également fait beaucoup de récup pour sa chambre (genre je pique les nouveaux coussins achetés pour la chambre de son petit frère (qui ne s’en rend même pas compte car il s’en moque lui de la déco…), le lustre trouvé à Emmaüs, les tiroirs de mon bureau d’entreprise, notre ancien lit customisé (lit ikéa dont nous avons coupé la tête de lit)… Poursuivre la lecture de « Une vraie chambre d’ado »

Un lustre DIY

J’ai fait une superbe découverte sur instagram, le compte et surtout le blog de Flavie Peartree. C’est une incroyable source d’inspiration.

Depuis longtemps, je rêve de la suspension George Pale pour mon salon mais vu le prix de ce lustre, il vaut mieux être sûr de ne pas s’en lasser… J’ai donc chercher une autre option et je suis tombée sur le tuto de Flavie que vous pouvez trouver ici.

Le tuto est vraiment bien fait et le lustre revient vraiment à environ 30€. J’ai tout réalisé seule mais il m’a bien fallu 2 jours car la réalisation des palmes est longue et minutieuse si on veut un joli rendu.

Il faut également être vraiment manuelle pour bien la réussir car si vos plis ne sont pas assez petits, le rendu ne sera pas le même.

Je ne regrette absolument le temps que j’ai passé à faire ce lustre. Le rendu est au delà de mes espérances. Et le soir, quand l’ambiance se fait plus intime, la lumière et les ombres sont justes sublimes.

J’espère vous avoir donné envie de créer votre lustre. Vous pouvez bien sûr le réaliser avec un autre papier que du papier kraft. J’ai d’ailleurs vu de superbes réalisation en papier peint. Le tuto est fait pour une suspension de 80 cm de diamètre mais vous pouvez l’adapter à votre pièce et vos envies.

A bientot

Aurélie

Couture solidaire : coudre pour le personnel soignant

Cette année est bien particulière, et pas seulement parce que je vais avoir quarante ans… Le confinement dû au covid-19 a bien changé le plan de mes vacances de printemps qui devait être synonyme de nouveau road trip pour découvrir les merveilles de l’Art Déco.

J’ai voulu me rendre utile et j’ai répondu à l’appel de la maison Lener Cordier qui cherchait des couturières bénévoles pour assembler des sur-blouses pour le personnel soignant de la région. J’ai ainsi reçu les pièces découpées, le fil et le patron pour coudre 30 sur-blouses. Si l’assemblage en lui même n’était pas trop difficile, ce fût très chronophage. Mais je ne regrette pas mes deux jours et demi à coudre sans relâche…

Merci au personnel soignant de nous aider sans relâche, de ne pas flancher et d’être ainsi au service des autres dans cette épouvantable crise sanitaire. Je suis juste admirative de leur abnégation. M.E.R.C.I

Aidons-les, #restezchezvous

A bientôt

Aurélie

Cure de Sébum

Voilà 4 jours que je me suis lancée dans cette fameuse cure de sébum afin de pouvoir limiter les lavages répétitifs qui agressent mes cheveux.

Voilà plus de deux ans que j’ai entendu parlé de cette fameuse cure… mais voilà, le hic c’est qu’il ne faut pas se laver les cheveux durant 1 mois… oui oui vous avez bien lu… 1 mois.

Je me suis dit qu’avec le confinement qui a été prolongé de 4 semaines, c’était peut être l’occasion de se lancer puisque confinée je ne suis sensée voir que ma famille avec laquelle je vis…

Après 4 jours j’ai déjà envie de les laver… ça va être difficile de tenir mais si c’est pour avoir des cheveux moins agressés et que je peux laver moins fréquemment ça peut être enfin THE solution après tout essayé, passant par les shampoings bio, secs, solides… bref rien ne me convient vraiment.

On verra d’ici quelques jours. Et vous? Vous avez déjà testé ? Si oui ça vaut le coup ?

A très vite

Aurélie

Pochon lapin de Pâques

Cette année est vraiment une année particulière, en effet nous allons on passer les fêtes de Pâques en confinement.

Pour que la fête soit plus douce, j’ai cousu trois petits lapins pour que les enfants puissent y déposer les œufs trouvés dans le jardin. C’était un petit moment sympathique, on a ri, on a cherché des œufs en chocolat, on a profité du soleil et le principal c’était que nous étions à cinq.

En temps ordinaire, Pâques est synonyme de grande réunion de famille chez ma maman. Elle nous aurait encore fait une déco très soignée, et un repas complètement décalé avec le temps … (on a déjà eu droit au couscous par 35 degrés et du barbecue à 15 degrés 😅)

Parfois je traîne des pieds pour y aller mais je peux vous dire que l’année prochaine, même malade, je vais y courir 🐰. En attendant, j’ai essayé de rendre la journée la plus gaie possible.

Ce pochon n’est pas compliqué à réaliser. Vous le trouverez gratuitement sur le site de chouette kit. Je suis ravie du résultat, l’année prochaine j’essaierai d’en faire un par personne suivant les goûts de chacun.

Montrez moi vos réalisations 😉

A très vite

Aurélie

Organiser l'école à la maison

L’école s’est arrêtée, nous n’y retournerons pas avant quelques semaines. C’est un bouleversement pour tout le monde et ayant une classe de tout-petits et de petits, je sais qu’ils vivront difficilement cette période et que le retour à l’école « physique » sera difficile.

J’ai envoyé aux parents de ma classe un emploi du temps type pour les aider à s’organiser. Peut-être qu’il pourra aussi vous aider alors je le partage ici aussi. Je veux également laisser une trace de ce confinement et de cette période que nous allons vivre. la solidarité, l’entraide et le civisme seront de mise.

A très vite

Aurélie

L’école à la maison

On y est… Le Coronavirus est bel et bien présent et nous oblige à modifier nos habitudes. Notamment en ce qui concerne l’école. Je suis enseignante en maternelle et je vais profiter du blog pour vous donner quelques pistes. Suite à ma publication sur instagram, dans laquelle Gaspard travaillait les différentes écritures, vous avez été nombreux à me de demander d’où venaient les lettres. Elle proviennent de ma classe et c’est donc du matériel pédagogique.

Si vous avez un scrabble, vous pouvez utiliser les lettres de celui-ci pour faire travailler votre enfant.

Je sais parfaitement qu’on ne s’improvise pas professeur et qu’enseigner est un métier difficile.
Lors que vous travaillez les lettres, faites nommer la lettre à votre enfant mais cela ne suffit pas. Il faut aussi faire le son de la lettre. Par exemple si votre enfant montre la lettre L, il faut lui dire qu’elle fait le son llllllll (attention pas de e à la fin ^^)

Je vous mets donc les lettres dans les différentes écritures afin que vous puissiez travailler avec votre enfant.
– La reconnaissance des lettres (de son prénom, du votre, de maman, papa… vous pouvez écrire votre prénom sur une feuille ou des mots afin que votre enfant puisse nommer ou faire correspondre les lettres dans les 3 écritures.)
– Le bruit des lettres, vous pouvez faire bruiter la lettre, les plus faciles étant les voyelles : a, e i ,o u, y (qui fait iiiiiiiiiiiii comme le i), le m fait mmmmm…
– Essayer de constituer des mots qu’ils ont déjà mémorisés. Par exemple hier, Gaspard a écrit PAPA car il l’a vu en classe et dans son prénom il y a PA.
Ce ne sont que des conseils et bien sûr il faut adapter à votre enfant. En petite section, on ne demande pas de reconnaître les trois écritures. il faut reconnaître l’initiale de son prénom, la retrouver, la nommer. En grande section vous pouvez utiliser les trois écritures.

Je vous mets à disposition les lettres dans les différentes écritures à télécharger et à imprimer. Si possible plastifiez-les pour les garder plus longtemps.

les lettres cursives
Les majuscules d’imprimerie
les lettres scriptes

Vers une conversion éco-responsable

Lorsque j’étais enceinte de Gaspard, j’ai commencé à avoir un déclic. Il faut dire aussi que depuis que nous avons fait bâtir, et habitons ici, nous avons de super voisins et une de mes voisines a commencé à me sensibiliser au bio, et à un autre mode de consommation.
J’ai lu le livre de Béa Johnson mais je me suis vite rendu compte que je ne pourrais jamais arriver à être totalement zéro déchet. Cela demande beaucoup de temps, de recherches, d’aller-retours. Bref tout ce temps que je n’ai pas en dehors des grandes vacances.
Par contre, ce livre m’a permis d’entamer une démarche vers une consommation plus éco-responsable.

J’ai commencé par réaliser quelques produits ménagers maison. C’est vrai que c’est une réelle économie et aujourd’hui il faut quand même avouer que les produits du commerce sont plus chers, et on sait aussi que beaucoup sont nocifs pour l’environnement même si beaucoup d’efforts sont quand même réalisés.

LE VINAIGRE BLANC
J’ai vite appris que le vinaigre blanc servait à tout ! J’avoue ça ne sent pas bon et ça pique un peu au nez ^^. Personnellement je le parfume en le faisant mariner avec mes écorces d’oranges (au lieu de les jeter) et du romarin.

Il faut savoir que le vinaigre blanc est un très bon anti-calcaire et qu’il n’abimera pas votre paroi de douche en verre contrairement aux anti-calcaires vendus dans le commerce. Vous pourrez également détartrer votre cafetière.
En y ajoutant du sel, vous aurez une action renforcée. Il me sert également pour nettoyer mes vitres. Il a un pouvoir désinfectant aussi c’est une bonne alternative à l’eau de javel. Je l’utilise aussi beaucoup lorsque je prépare des produits ménagers.

LE COMPOSTEUR
Mon barbu rêvait d’un composteur. L’idée ne me séduisait pas trop mais avec le recul et le temps c’était vraiment une super idée et cela nous a permis de réduire considérablement nos déchets de poubelle noire. Et c’est quand même super car finalement nous n’achetons plus de terreau pour notre potager ou nos jardinières de fleurs car le composteur permet de transformer vos déchets alimentaires (pelures de légumes…) en un bon terreau bien riche.
Après notre composteur est situé au fond de notre jardin alors l’hiver c’est super galère surtout quand le terrain est bien humide. Et puis, j’ai enfin trouvé à Maison du Monde, un super pot pour mettre mes épluchures de légumes et compagnie, avec un filtre charbon pour éviter les mauvaises odeurs. Il a une grande contenance alors ça évite de faire plein d’aller-retours dans la semaine !

LES PRODUITS MÉNAGERS FAITS MAISON
Comme je vous le disais au début de cet article, j’ai commencé par faire mes produits maison. Poursuivre la lecture de « Vers une conversion éco-responsable »