Vers une conversion éco-responsable

Lorsque j’étais enceinte de Gaspard, j’ai commencé à avoir un déclic. Il faut dire aussi que depuis que nous avons fait bâtir, et habitons ici, nous avons de super voisins et une de mes voisines a commencé à me sensibiliser au bio, et à un autre mode de consommation.
J’ai lu le livre de Béa Johnson mais je me suis vite rendu compte que je ne pourrais jamais arriver à être totalement zéro déchet. Cela demande beaucoup de temps, de recherches, d’aller-retours. Bref tout ce temps que je n’ai pas en dehors des grandes vacances.
Par contre, ce livre m’a permis d’entamer une démarche vers une consommation plus éco-responsable.

J’ai commencé par réaliser quelques produits ménagers maison. C’est vrai que c’est une réelle économie et aujourd’hui il faut quand même avouer que les produits du commerce sont plus chers, et on sait aussi que beaucoup sont nocifs pour l’environnement même si beaucoup d’efforts sont quand même réalisés.

LE VINAIGRE BLANC
J’ai vite appris que le vinaigre blanc servait à tout ! J’avoue ça ne sent pas bon et ça pique un peu au nez ^^. Personnellement je le parfume en le faisant mariner avec mes écorces d’oranges (au lieu de les jeter) et du romarin.

Il faut savoir que le vinaigre blanc est un très bon anti-calcaire et qu’il n’abimera pas votre paroi de douche en verre contrairement aux anti-calcaires vendus dans le commerce. Vous pourrez également détartrer votre cafetière.
En y ajoutant du sel, vous aurez une action renforcée. Il me sert également pour nettoyer mes vitres. Il a un pouvoir désinfectant aussi c’est une bonne alternative à l’eau de javel. Je l’utilise aussi beaucoup lorsque je prépare des produits ménagers.

LE COMPOSTEUR
Mon barbu rêvait d’un composteur. L’idée ne me séduisait pas trop mais avec le recul et le temps c’était vraiment une super idée et cela nous a permis de réduire considérablement nos déchets de poubelle noire. Et c’est quand même super car finalement nous n’achetons plus de terreau pour notre potager ou nos jardinières de fleurs car le composteur permet de transformer vos déchets alimentaires (pelures de légumes…) en un bon terreau bien riche.
Après notre composteur est situé au fond de notre jardin alors l’hiver c’est super galère surtout quand le terrain est bien humide. Et puis, j’ai enfin trouvé à Maison du Monde, un super pot pour mettre mes épluchures de légumes et compagnie, avec un filtre charbon pour éviter les mauvaises odeurs. Il a une grande contenance alors ça évite de faire plein d’aller-retours dans la semaine !

LES PRODUITS MÉNAGERS FAITS MAISON
Comme je vous le disais au début de cet article, j’ai commencé par faire mes produits maison. J’ai tenté une première fois du liquide pour lave-vaisselle à base de citron. Ce fut un expérience super décevante. Je ne me suis pas laissée décourager et j’ai fait des pastilles à lave-vaisselle. Elles fonctionnent très bien et reviennent 10 fois moins chères que dans le commerce. Je les fais dans mes moules à minis financiers et je les conserve dans de grands bocaux.

LA RECETTE DES PASTILLES LAVE-VAISSELLE
Pour réaliser 20 tablettes à lave-vaisselle DIY, il vous faut :
– 100g d’acide citrique
– 100g de bicarbonate de soude
– 80 g de sel fin
– 100g de cristaux de soude
– Un spray contenant de l’eau
– Un récipient, une cuillère et un batteur
– Un bac à glaçons (ou des mini-moules à muffins en silicone ou métal)
– 10 gouttes d’huiles essentielles de citron (facultatif) (ou de tea tree, lavande, eucalyptus…)

C’est parti !
– Commencez par ajouter toutes les poudres dans le récipient (le sel, l’acide citrique, les cristaux de soude, le bicarbonate de soude). Il est important que ces dernières soient toutes bien mélangées entre elles.
– Déposez 10 gouttes d’huiles essentielles de citron à différents endroits et mélangez le tout à nouveau.
– L’étape la plus importante : l’ajout de l’eau.
Le principe ? Deux pulvérisations d’eau et on mélange, deux pulvérisations d’eau et on mélange.
Vous le verrez, l’eau provoque une réaction d’effervescence (c’est cela qui va aider au décrassage des plats et assiettes dans le lave-vaisselle). Voilà pourquoi il est important d’y aller progressivement afin de conserver cette effervescence.
Une fois que vous obtenez une pâte compacte, c’est prêt !
– Il ne vous reste plus qu’à déposer la pâte dans chaque compartiment du moule à glaçons. Le mélange va légèrement gonfler, c’est normal. Vérifier que les compartiments en question correspondent à l’emplacement des tablettes dans votre lave-vaisselle.
– On place le moule au réfrigérateur pendant 2 heures et on démoule !
Il ne vous reste plus qu’à placer les tablettes dans un joli bocal en verre !

J’ai également fait du liquide vaisselle pour laver la vaisselle directement dans mon évier. Elle est à base de savon noire et j’avoue que maintenant j’ai plus tendance à utiliser directement mon savon de marseille.

LA RECETTE DU LIQUIDE VAISSELLE
Le matériel
– Du bicarbonate de soude (mon incontournable ! Idéal pour nettoyer votre intérieur, pour cuisiner, raviver des couleurs, l’utiliser en cosmétiques, etc)
– Du vinaigre blanc
– Du savon noir liquide et biologique
– De l’eau
– Une cuillère à soupe
– Un entonnoir pour faciliter le versement des différents produits
– Un récipient dans lequel vous placerez votre liquide vaisselle. (Pour ma part, j’ai réutilisé l’ancien contenant de mon liquide vaisselle)

ATTENTION : pour cette recette, j’utilise un récipient de 500 ml. Pensez à adapter les doses en fonction de la taille du vôtre.

Les étapes
– Nettoyez consciencieusement votre récipient et séchez-le.
– Dans le récipient, versez (dans cet ordre) :
o 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
o 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc (le contact avec le bicarbonate provoquera une mousse)
o 3 cuillères à soupe de savon noir liquide
– Versez de l’eau dans le récipient jusqu’à le remplir.
– Ajoutez si vous le souhaitez, et pour l’odeur uniquement, 10 gouttes d’huiles essentielles de votre choix. (J’ai opté pour le basilic)
– Si désiré, apposez une jolie étiquette sur le récipient.
– Secouez-le ! C’est prêt !

Précision : ce liquide vaisselle ne mousse pas. Je sais, cela est un peu surprenant lorsque l’on fait la vaisselle et que de la mousse ne se créée pas. Si vous souhaitez un produit légèrement mousseux, préférez du savon de Marseille ou du savon d’Alep et remplacez le savon noir. (Il faudra donc le râper et le faire fondre dans une casserole à feu moyen jusqu’à l’obtention d’un liquide homogène.)

LA LESSIVE
Pour la lessive j’ai testé plusieurs recettes et j’avoue que pour le moment je ne suis pas encore très convaincue par les deux recettes. j’ai testé la lessive au savon de marseille et celle au lierre et au savon de marseille. Je préfère la deuxième qui mousse naturellement avec la saponine présente dans le lierre et l’ajout du savon de marseille est plus efficace que sans. Je vais cependant tester un nouveau concept dont je vous parlerais bientôt.

LE FAIT MAISON
Avant, j’achetais beaucoup de produits déjà tout faits dans le commerce. Il m’arrive encore d’en acheter rassurez-vous. Parfois, je n’ai pas le temps ou pas l’envie et du coup il est plus facile de prendre tel ou tel gâteau sur le drive. Soyons clairs, je ne fais pas de brioche maison tous les deux jours. J’ai par contre changer totalement mon alimentation. Nous avons investi dans un thermomix. Ça a été une révolution pour nous. Et le début de beaucoup de changements.

Je prépare maintenant beaucoup de goûters maison, de brioche ou autres. Cela a permis de réduire les emballages et surtout de savoir ce que je mettais comme ingrédients. J’essaie d’acheter au maximum de saison et bio. Mais bon, j’adore les tomates et je n’arrive pas à m’en passer une grande partie de l’année.

LES ACHATS DE PROXIMITÉ SANS EMBALLAGE
J’essaie au maximum d’acheter dans les commerces de proximité. Pas très loin de la maison, il y a une ferme où je peux aller acheter mon plateau d’œufs à 4€ le plateau de 30! Je viens avec mes boites à œufs en plastique que j’ai depuis des années. Je vais aussi à la ferme des Récollets qi se trouve pas très loin de la maison. Ils ont fini leur reconversion bio il y a maintenant quelques années. Cette ferme, je l’ai connue il y a 13 ans, on pouvait alors faire de la cueillette de fraises. J’avais adoré ce système de pouvoir choisir ses propres fruits. Depuis ils ont bien évolué et font de bons fromages, de la bonne charcuterie, de la viande et de nombreux légumes. Il y a toujours des selfs-cueillette l’été et je trouve ça top.
Je vais également dans une autre ferme que j’adore : Saveurs de Terre. Les produits sont d’une qualité incroyable et le goût n’a rien à voir avec celui des légumes de supermarché. Et je ne vous parle même pas des tomates, et pour un prix égal à celui des grandes surfaces.

PLUS D’EAU EN BOUTEILLES
Depuis notre voyage au Danemark cet été, nous n’achetons plus d’eau en bouteille. L’eau a quand même un certain goût aussi je la filtre soit dans une bouteille filtrante de chez brita que vous pouvez trouver ici. Le disque filtrant est en noix de coco compressée. J’utilise aussi mes fontaines à limonade que j’ai trouvé à Action. Je filtre alors l’eau avec du charbon actif. L’eau n’a plus aucun goût.
Après nous adorons le pétillant alors depuis maintenant plus de 10 ans nous avons la sodastream (oui oui la première qui est sortie !) et nous en sommes vraiment satisfaits. Je fais également des eaux détox avec des morceaux de fruits.
je trouve aussi mon lait directement à la ferme. Il ne conserve pas longtemps aussi je ne le fais pas tous les jours mais il est parfait pour faire mes yaourts maison dans la multidélices de Seb (meilleure yaourtière du monde trouvée sur le bon coin pour 40€ ! )

Les bouteilles proviennent d’une de mes créatrices préférées Créabisontine

UNE SALLE DE BAIN PLUS SAINE
Je suis heureuse car ma salle de bain s’est largement vidée de beaucoup de produits qui en y regardant de plus près étaient bourrés de produits néfastes pour la santé. Certes ça sentait super bon mais…
Pour les savons et ceux qui habitent dans mon coin, je vous recommande la Savonnerie des Flandres. Nous avons 3 types de savons solides. Un pour le visage, et deux autres pour la famille, un avec une odeur plus masculine et un autre pour le reste de la famille. Ces deux savons s’utilisent aussi bien pour le corps que pour les cheveux. Un bonheur ! Pour éviter qu’ils ne s’usent trop vite, ils sont directement aimantés sur le mur de notre douche. Ils vendent une ventouse aimantée à ventouser sur le carrelage et un morceau de fer à mettre directement dans le savon. Le top du top et d’une super praticité.
Je me sers aujourd’hui de ces savons pour me démaquiller. Je n’utilise plus de coton non plus. J’ai fait de petits carrés démaquillants lavables. J’en ai 15, ce qui me permet d’en avoir suffisamment.

Moins de gâchis
Je me suis rendu compte que je faisais beaucoup de gâchis alimentaire. Je gérais mal mon frigo et beaucoup de fruits et légumes pourrissaient avant que je ne puisse m’en servir. Il en était de même pour beaucoup d’aliments. Nous avons donc investi dans un système qui nous permet de conserver jusqu’à 10 fois plus longtemps nos aliments. En effet il y a maintenant quatre ans j’ai investi dans un BeSave de la marque Guy Demarle. Cet appareil permet de mettre sous vide dans des récipients en verre. Aussi je peux mettre mes légumes, viandes ou charcuteries dedans pour les conserver. Ça m’évite de devoir aller chez les petits commerçants très souvent. Les plats que je prépare peuvent conserver jusqu’à 10 jours sans avoir à les congeler. En bref c’était un gros investissement tout comme le Thermomix mais je n’en suis vraiment pas déçue et il me sert énormément. Il ne sert pas non plus à conserver il me permet aussi de gagner du temps par exemple il divise le temps par deux pour la pousse d’une brioche ou du pain ou je peux également faire une marinade en moins de 15 minutes.
Nous avons aussi acheté un légumier pour mettre dans notre garage. Cela préserve les légumes.

CHANGEMENT D’USTENSILES
J’ai fait aussi du ménage dans ma cuisine. Pour la vaisselle, j’utilise maintenant des ustensiles qui sont compostables ou totalement écolo. Ainsi j’ai enlevé le plastique pour laver la vaisselle. Alors j’essaie j’avoue d’utiliser le moins de plastique possible mais lorsque j’ai commencé à mettre en bocaux mes aliments secs (attention, je ne trouve pas tout en vrac, c’est même devenu très difficile par chez nous !) je me suis rendue compte que ce n’était pas pratique car très lourd. Et puis un jour j’ai eu un bocal sur le pied… depuis je suis revenue aux boites plastiques ;-).
Par contre nous n’utilisons plus de pailles en plastique. Il y a maintenant 2 ans que je suis passée aux pailles en inox, je les avais achetée sur amazon, les autres étaient hors de prix il y a deux ans.

Voici mes ustensiles pour laver ma vaisselle. Les brosses en bois viennent de chez Søstrene Grene. Le vaporisateur a été acheté à Ikéa. Vous trouverez les éponges ici, et la brosse et le goupillon . Je suis fan de ces nouveaux ustensiles 😉

ACHETER D’OCCASION
J’ai le réflexe le bon coin pour énormément de choses. Mon deuxième frigo a été acheté sur le bon coin, tout comme ma yaourtière multidélices, ma table en orme de 1924 (waouh, elle va bientôt avoir 100 ans ! ), mes chaises des années 50 ou encore un superbe lavabo art déco que je vous montrerai bientôt. J’aime aussi beaucoup chiner, aussi mon garde-manger, nos vélos et ma Dame Jeanne proviennent de différentes brocantes.
J’aime aussi me promener à Emmaüs où j’ai par exemple trouver mon couvre-lit ou de jolis lustres, des livres, des vases. J’aime cette idée que les choses qui ne nous plaisent plus peuvent être utiles à d’autres. Et puis la seconde main permet de faire beaucoup d’économies et de sortir des codes… Votre intérieur ne ressemblera pas à celui de tout le monde puisque ces objets chinés en feront un endroits qui vous ressemble totalement.

JE SUIS LOIN D’ÊTRE ZÉRO DÉCHET
Même si cet article peut vous montrer une facette qui pourrait être modèle, c’est loin d’être le cas. dans la réduction de déchets et dans les achats éco-responsables, on fait souvent deux pas en avant, puis un pas en arrière, parfois trois. J’ai eu de grandes périodes de découragement. J’essaie de faire au mieux, je fais un pas devant l’autre pour aider notre planète, parce que je pense qu’il n’y a pas de petit pas, que plein de petits pas permettent de parcourir un long chemin. J’achète encore énormément sur amazon, je consomme une canette de coca par jour (c’est une vraie drogue pour moi… je suis capable de faire 10 bornes pour en trouver…), je craque pour de la nouvelle déco, j’adore les nouvelles technologies, j’adorerai le dyson airwrap ou l’iphone 11 pro alors que j’en ai un 7 qui fonctionne toujours. J’ai culpabilisé un temps, c’est devenu pesant, j’ai lâché la démarche, puis repris. Tout ça pour vous dire, qu’il faut faire comme on peut. On ne peut pas du jour au lendemain tout acheter bio, faire tous ses produits et ne pas devenir dingue !

J’espère avoir un peu aidé ceux qui m’ont demandé mes petites astuces.

A très vite

Aurélie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s