DIY : un abat jour fleuri en rotin

Nous avons enfin fini le palier à l’étage. Et il fallait une suspension pour parfaire le tout. J’ai donc décidé de m’y atteler.

La tapisserie étant fort chargée, j’ai décidé de faire quelque chose de plus aérien et je ne regrette vraiment pas !

Voici comment faire cette suspension fleurie, si vous voulez un peu de chez moi, chez vous 😍

Voici la liste des fournitures :

  • Du câble électrique tissé (j’ai utilisé du blanc comme celui-ci). Il faut environ 30cm.
  • Une douille à viser comme celle-ci. Le choix de la douille est vraiment important. Compter moins de 3€.
  • De la moelle de rotin de 4mm de diamètre (j’ai trouvé la mienne sur Amazon…) 20€ les 250g, ce qui permet de faire plusieurs luminaires.
  • Du fil Crystal Tec de 0,7mm de diamètre. Environ 10€.
  • Un pavillon comme celui-ci. J’ai opté pour du blanc.
  • Un élastique.
  • Une paire de ciseaux.
  • Matériel pour l’électricité.
Étape 1 :

Dans un premier temps, couper les morceaux de rotin de la taille de votre choix. Pour ma part, j’ai opté pour 14 pétales et mes brins de rotin mesurent 60cm.

Étape 2 :

Il faut travailler le rotin. Celui de 4mm est plus maniable, j’ai donc décidé de ne pas mouiller le rotin pour lui donner sa forme. Je l’ai modelé à la main en faisant bien attention de ne pas le casser.

Étape 3 :

Une fois le rotin modelé, former le pétale puis l’attacher avec un élastique en faisant en sorte que les deux extrémités se rejoignent.

Reproduire cette opération autant de fois que vous souhaitez de pétales.

Étape 4 :

Une fois votre pétale formé et attaché provisoirement avec un élastique, prendre environ 15cm de fil Crystal Tec et enrouler le en serrant le plus possible. Ce fil est vraiment pratique car il est élastique et permet donc de serrer fortement sans se faire mal aux doigts.

L’idéal, bien sûr, est de faire quelque chose de régulier et propre pour que cela ne se voit pas.

Étape 5 :

Il est temps de positionner vos pétales entre les deux vis de la douille. J’ai mis 3 pétales et j’ai commencé à serrer puis j’ai mis petit à petit les pétales. J’ai fini de serrer une fois qu’ils étaient tous en place.

Cette étape n’est pas évidente et il faut faire preuve de patience car en serrant, forcément les pétales vont bouger, glisser…

Étape 6 :

C’est le moment d’assembler le luminaire. Je ne suis pas experte en électricité mais voici quelques astuces pour ne pas abîmer le fil tissé : il faut scotcher et brûler avec un briquet pour éviter que le fil ne s’effiloche.

Il n’y a plus qu’à suspendre votre luminaire.

J’espère qu’il vous plait autant qu’à moi !

Quand il est allumé, de jolies ombres se forment sur le plafond.

N’hésitez pas si vous avez des questions.

À bientôt

Aurélie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :